Beaucoup de candidats, bien moins d’admis…

Combien de candidats réussiront-ils l’épreuve du passage de la porte étroite ?

Anemone fleur éphémère

La fleur du jour: l’anémone.

La vie de l’anémone est brève,  comme la nôtre, elle a aussi une signification funèbre :

les Étrusques avaient l’habitude de la cultiver autour des tombes.

.

Lc 13, 22-30Lc 13, 22-30
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

 » Alors on viendra de l’orient et de l’occident,
du nord et du midi,
prendre place au festin dans le royaume de Dieu. »

.

     Beaucoup de candidats, bien moins d’admis…

     Jésus poursuit sa route pour Jérusalem depuis la Galilée. Il ne lui reste que peu de temps à vivre. Le thème de sa prédication d’aujourd’hui est le royaume de Dieu. A quelqu’un qui voulait savoir si seulement quelques personnes seraient sauvées, Jésus n’a pas répondu. Il a seulement averti les gens du danger d’en être exclus, et les a exhortés à entrer dans le royaume de Dieu par la porte étroite.

     Décoration florale 2016.08.21-La porte étroite La porte étroite dont il est question dans l’Évangile d’aujourd’hui, ce n’est pas un objet, un lieu, c’est une personne. « Je suis la porte », a dit Jésus; ‟ personne ne va au Père sans passez par moi ”. On ne trouve la porte du ciel qu’en suivant Jésus, qu’en agissant comme lui, qu’en aimant comme lui, qu’en faisant comme lui la volonté du Père.

     Jésus n’a que faire des semblants, des façades. ‟ Nous avons mangé et bu en ta présence, tu as enseigné sur nos places ”, lui disent, dans l’Évangile, des gens qui veulent se faire ouvrir le ciel. – ‟ Oui, mais m’avez-vous écouté, qu’avez-vous fait de ma Parole, de mon Évangile, de ma vie, de ma mort?… Je ne vous connais pas ” Ce que Jésus connaît, ce qu’il reconnaît, c’est notre cœur, le fond de notre cœur. C’est notre vie, la vérité de notre vie.

     En général, ce qui nuit pour entrer par la porte étroite, c’est notre égoïsme. L’égoïsme nous amène à croire que nous n’avons pas besoin de Dieu. En invitant Jésus à vivre en nous, nous détenons la clef de cette porte. En effet, c’est aussi par notre porte étroite qu’il faut passer pour accéder au Royaume de Dieu. Jésus nous dit ce que nous devons faire depuis quelques dimanches : soyons au service des autres, aimons notre prochain, répandons son message.

     Jésus nous précise que pourtant beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas ! Il nous dit qu’il y aura des derniers qui seront premiers, et qu’il y aura des premiers qui seront derniers, car il faut sans cesse être attentif pour s’ajuster à la vie de Jésus. Cela ne vient pas tout seul, et la taille de la porte ne doit pas être notre seule préoccupation. Le chemin de Jésus qui y mène, lui aussi est étroit.

    C’est pourquoi nous devons nous défaire des faux semblants qui nous encombrent. Certains préfèrent attendre une opportunité pour franchir la porte, ou alors essaient de finasser, de voir s’il n’y aurait pas un autre moyen de passer (voir l’illustration d’introduction). Mais il n’y en a pas.

     Nous aurons des surprises au ciel. ‟ Des premiers seront derniers et des derniers seront premiers ”, dit Jésus à la fin de l’Évangile. Il y a des gens dont l’image qu’ils donnent d’eux nous pose question : des marginaux, des exclus, des personnes non en règle avec l’Église officielle, « peu fréquentables » comme on aime parfois le sous-entendre, et que nous retrouverons pourtant en bonne place au ciel. Il y a des non catholiques, voire des athées, des gens dont les opinions, les contestations nous agacent, et que nous retrouverons aussi en bonne position au ciel. Peut-être, sans le savoir eux-mêmes, et sans que nous nous en rendions compte, auront-ils suivi Jésus assez longtemps, et sincèrement dans leur vie, pour être jugés aptes à passer la porte étroite.

     Nous, sœurs et frères, nous savons. Nous connaissons Jésus, son Évangile, nous savons où est la porte. Mais ça ne suffit pas. Il ne suffit pas de savoir, il faut agir en conséquence. Est-ce que nous sommes toujours prêts à faire ce que Jésus nous enseigne ? A partir du moment où nous avons conscience de faire de nombreux efforts, d’apprendre un peu plus chaque jour, et de progresser sur le chemin du Royaume, nous pouvons pratiquement êtres sûrs que nous sommes sur le bon chemin. Il nous suffira de frapper, et l’on nous ouvrira .

     En conclusion sœurs et frères, si on m’avait demandé hier soir : ‟ Y aura-t-il beaucoup de monde à la messe demain soir? » Je n’aurais pas pu répondre, car je n’aurai pas su qui allait décider de venir ou de ne pas venir. La réponse n’était pas entre mes mains. A la question y aura-t-il beaucoup de monde au ciel ? Comme Jésus, je ne sais pas, car la réponse n’est pas entre ses mains, mais bien entre les nôtres !

     Par contre, ce que je crois savoir moi, c’est ce qu’il faut faire pour y arriver.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication de fr Jorel François : Devant la porte resteront ceux qui pouvaient le faire, et qui ne l’ont pas fait…

Voir l’ensemble de l’album: Décoration florale 2019