Croire en Lui…

Il est notre lumière, croyons en Lui.

Croire en Lui

Décoration florale de l’autel de la chapelle des Dominicains.

Jn 6, 24-35Jn 6, 24-35
French: Louis Segond (1910) - SEG

24 les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n`étaient là, montèrent eux-mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus. 25 Et l`ayant trouvé au delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici? 26 Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27 Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l`homme vous donnera; car c`est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. 28 Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? 29 Jésus leur répondit: L`oeuvre de Dieu, c`est que vous croyiez en celui qu`il a envoyé. 30 Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi? Que fais-tu? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. 32 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33 car le pain de Dieu, c`est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. 34 Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain. 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n`aura jamais faim, et celui qui croit en moi n`aura jamais soif.  

WP-Bible plugin

 » Moi, je suis le pain de la vie.
Celui qui vient à moi n’aura jamais faim; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. « 

 

   Croire en Lui…

   En premier lieu, remarquons que ce passage de l’évangile de saint Jean fait suite immédiatement au miracle de la multiplication des pains. La foule est avide de ce ‟ Prophète annoncé ”, elle recherche Jésus et n’hésite pas à traverser la mer, à aller sur l’autre rive pour le retrouver. Ils avaient reçu le pain multiplié et avaient été rassasiés. A la foule qui lui demande que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu, Jésus répond que l’œuvre de Dieu, c’est que vous croyez en celui qu’il a envoyé!

   Croire en lui? La foule est stupéfaite. On veut bien laisser à ce prophète le soin de remplir les estomacs vides, mais pas plus… D’ailleurs, ce pain multiplié n’était que du pain d’orge d’ici-bas. Ce n’était pas la manne, ce pain venu du ciel que Moïse avait obtenu de Dieu au désert de l’Exode …

   La barrière d’incompréhension est là. Quand donc tombera-t-elle  ? Jésus le sait et il doit les éclairer sur ce point-là aussi. Comme il l’a fait aux autres, avant eux. Mais il ira plus loin avec eux, qu’il n’a encore été. Il leur révélera “ le don de Dieu ” sans lequel nul n’a de goût pour cette boisson, ni d’appétit pour ce pain, ni de foi en cette Vie, en cette Parole, en cette Œuvre de Dieu qu’il est, Lui-même, devant eux.

   « Moi,je suis le pain de la vie! » Voilà la grande affirmation que Jésus voulait révéler à la foule dans le signe du pain multiplié. La clef de leur avenir, c’est lui!

   Pour résumer, la seule chose que Jésus leur demande, nous demande, c’est de croire en Lui.

   En fait, il nous dit: Ne vous contentez pas d’un petit bout de vie confortable sur votre planète, allez plutôt jusqu’à vouloir la vie éternelle dans le royaume de Dieu. Imitez-moi…

   Soyons les témoins et les porteurs de l’espérance dans le royaume de Dieu.

   Sœurs et frères nourrissons-nous de la Parole de Dieu et de son Pain de Vie pour être capable d’aimer comme son fils Jésus, de partager le pain et tout l’amour que nous avons dans le cœur. Le morceau de pain partagé, c’est le support matériel des démunis. Le réconfort apporté au malade. C’est le temps consacré à l’enfant qui pleure. L’aumône faite dans le secret. C’est aussi l’effort accompli pour bien accueillir celui ou celle qui nous dérange, l’étranger… le pain de vie c’est tout cela.

   Jésus nous demande de bâtir le monde, d’en faire un monde plein de tendresse et de pardon. Il nous demande de travailler à la libération de nos sœurs et nos frères que nous côtoyons au quotidien sur cette terre, de devenir les témoins et les porteurs de l’espérance dans le royaume de Dieu. Il nous demande tout simplement de croire en Lui, et de L’imiter !

Texte d’inspirations diverses.

Lien vers la prédication dominicale de Fr Rémy Bergeret: La foi avant tout !