Feu sur la terre, divisions en vue ? Prédication du 20ème dimanche du temps ordinaire.

Abel et Caïn, les frères ennemis

Abel et Caïn les frères ennemis

« Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? « 

Lc 12,49-53Lc 12,49-53
French: Louis Segond (1910) - SEG

49 Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu`ai-je à désirer, s`il est déjà allumé? 50 Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu`il soit accompli! 51 Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. 52 Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois; 53 le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.  

WP-Bible plugin
Homélie de Fr Régis BRON:
Divisions en vue ? Ne nous fions pas seulement aux apparences…
Frères et sœurs, en ce soir d’été nous sommes venus ici pour bien prier avec des amis, dans une messe encourageante…Mais voici que l’Evangile nous affole : Le Fils de Dieu nous annonce les pires divisions, justement au sein de nos familles humaines, qui pourtant ont pour mission d’être des images du Dieu d’Amour !
Vraiment, ce texte de Saint Luc tombe mal : des incendies ont brûlé des pompiers, des dizaines de maisons, et à Rouen surtout, tuant un grand groupe de jeunes. Or Jésus promet d’embraser la terre, il est pressé ; il avertit que non seulement belles-mères et belles-filles se haïront, mais les enfants et les parents seront adversaires.
De plus, ce soir, c’est à frère Régis de prêcher, lui qui prétend que la non-violence vient de Dieu, Père et Fils.
                                                                                   **
Eh bien, je redécouvre que le plus grave n’est pas que les conflits éclatent et secouent la société. Le plus grave, selon Dieu, c’est quand il y a des fausses façades, des grands mensonges qui entretiennent la violence.
Satan est le chef des menteurs, il aime nous tromper. Il se régale quand des groupes ou des familles, paraissant très religieux, font monter les divisions.
Nous aimons souvent cacher nos sentiments et nos manœuvres comme sous des épaisseurs de feuilles. Très vite, cela devient un piège où les uns et les autres vont tomber.
Or le Christ vient pour relancer ou déclencher un feu de vérité. Il est là pour révéler, dévoiler les plus grands péchés ainsi que le salut. Il allume des torches, des lampadaires, et nous demande de l’aider.
Il n’aime pas l’idolâtrie des faux dieux, ni ceux qui trafiquent contre la justice, ni les voleurs, de la caste des prêtres juifs. Jésus forme les apôtres-ainsi que des disciples, hommes et femmes-pour réveiller le monde, pour balayer l’hypocrisie des pharisiens, pour propager la bonne nouvelle de vérité. C’est pour tout ce message et cette action prophétique que le Christ a été arrêté, condamné, torturé à mort.
Quand il ressuscite, il peut dire pleinement : « La paix vient pour vous ! », car le bien et le mal ont été hautement dévoilés. Et alors, avec lui, nous pouvons mieux combattre les violences.
Il ne s’agit pas de rajouter des guerres, petites ou mondiales. Il s’agit de voir que nous nous rapprochons de l’ultime venue du Fils de Dieu. Alors, l’ultime feu sera purificateur, par exemple détruisant l’ivraie, la mauvaise herbe.
Par ailleurs, la division au sein des familles est un thème, déjà chez les prophètes du Premier Testament, qui nous oriente vers la fin des temps. Après la Pâque du Christ, ces derniers temps s’approchent encore.
Tout chrétien conséquent est chargé de scruter et d’annoncer cet avenir. Annonçons-le au cœur du présent ! A plus forte raison pour la famille de Saint Dominique : depuis huit siècles elle a mission d’évangéliser le monde.
Quand la mère de Dominique était enceinte, elle eut une révélation. Son fils serait un chien courageux portant sur la terre le feu de la délivrance. Il aiderait le Christ Berger pour que les hommes voient et partagent le rayonnement de l’Evangile.
Non pas la tranquilité, mais un foyer d’Esprit, de force et donc de joie, qui vient de la mort non-violente du Fils fidèle et bien-aimé. Un cierge pascal communicatif, étincelant de vie parmi nos communautés.
                                                                                      **
Choisir Dieu et la Vie, c’était déjà le travail de Jérémie. Et au peuple de Dieu il devait annoncer non pas le plaisir mais les efforts pour se rapprocher du Seigneur. Il a appris d’avance que le Roi de Judée serait battu par les Chaldéens. Mais le peuple n’aime pas ce prophète de malheur. Il veut qu’on lui dise : « Tout va bien ». Les princes jettent Jérémie dans une citerne boueuse, où il allait mourir de faim. Mais le Roi accepta que Jérémie soit délivré : ce prophète préfigure la mission et les souffrances du Christ.
                                                                                     **
La lettre aux Hébreux nous invite à nous joindre au long cortège des chrétiens courageux. Nous pouvons même courir, comme aux Jeux Olympiques, tenir le rythme de l’épreuve, avec les yeux fixés sur Jésus Sauveur, avec notre cœur plein de foi et d’endurance. Comme des témoins du crucifié, ne nous laissons pas abattre par les ennemis de la Vérité ni par le péché !
                                                                                    **
Jésus nous demande de lutter pour la justice et la vérité, avec lui, dans un choix brûlant. De fait, y compris au sein des familles, certains acceptent et d’autres refusent, d’où d’importantes tensions.
Notre mission n’est pas de plaire, de laisser faire, mais d’aimer, de dire, et redire au bon moment comment Dieu nous apporte le salut.
(Jr 38, 4-6.8-10Jr 38, 4-6.8-10
French: Louis Segond (1910) - SEG

4 Et les chefs dirent au roi: Que cet homme soit mis à mort! car il décourage les hommes de guerre qui restent dans cette ville, et tout le peuple, en leur tenant de pareils discours; cet homme ne cherche pas le bien de ce peuple, il ne veut que son malheur. 5 Le roi Sédécias répondit: Voici, il est entre vos mains; car le roi ne peut rien contre vous. 6 Alors ils prirent Jérémie, et le jetèrent dans la citerne de Malkija, fils du roi, laquelle se trouvait dans la cour de la prison; ils descendirent Jérémie avec des cordes. Il n`y avait point d`eau dans la citerne, mais il y avait de la boue; et Jérémie enfonça dans la boue. 8 Ébed Mélec sortit de la maison du roi, et parla ainsi au roi: 9 O roi, mon seigneur, ces hommes ont mal agi en traitant de la sorte Jérémie, le prophète, en le jetant dans la citerne; il mourra de faim là où il est, car il n`y a plus de pain dans la ville. 10 Le roi donna cet ordre à Ébed Mélec, l`Éthiopien: Prends ici trente hommes avec toi, et tu retireras de la citerne Jérémie, le prophète, avant qu`il ne meure.  

WP-Bible plugin
; He 12, 1-4He 12, 1-4
French: Louis Segond (1910) - SEG

12 1 Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d`une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, 2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l`ignominie, et s`est assis à la droite du trône de Dieu. 3 Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l`âme découragée. 4 Vous n`avez pas encore résisté jusqu`au sang, en luttant contre le péché.  

WP-Bible plugin
; Lc 12, 49-53Lc 12, 49-53
French: Louis Segond (1910) - SEG

49 Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu`ai-je à désirer, s`il est déjà allumé? 50 Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu`il soit accompli! 51 Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. 52 Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois; 53 le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.  

WP-Bible plugin
)
Fr Régis BRON op.

Lien vers la liturgie florale de ce jour. Le feu: Quiz évangélique