Hosanna !

Béni soit le roi d'Israël

 

Mc 11, 1-10Mc 11, 1-10
French: Louis Segond (1910) - SEG

11 1 Lorsqu`ils approchèrent de Jérusalem, et qu`ils furent près de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, 2 en leur disant: Allez au village qui est devant vous; dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s`est encore assis; détachez-le, et amenez-le. 3 Si quelqu`un vous dit: Pourquoi faites-vous cela? répondez: Le Seigneur en a besoin. Et à l`instant il le laissera venir ici. 4 les disciples, étant allés, trouvèrent l`ânon attaché dehors près d`une porte, au contour du chemin, et ils le détachèrent. 5 Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent: Que faites-vous? pourquoi détachez-vous cet ânon? 6 Ils répondirent comme Jésus l`avait dit. Et on les laissa aller. 7 Ils amenèrent à Jésus l`ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et Jésus s`assit dessus. 8 Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d`autres des branches qu`ils coupèrent dans les champs. 9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! 10 Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père! Hosanna dans les lieux très hauts!  

WP-Bible plugin

 » Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

 

Les Rameaux ou la mesure de l’amour…

   Le dimanche des Rameaux, c’est l’arrivée triomphale de Jésus à Jérusalem, c’est aussi « l’heure où le Fils de l’homme doit être glorifié ».

Entrée de Jésus à Jérusalem par Giotto    Il y a dans l’histoire du monde une semaine où se sont déroulés des événements qui concernent tous les hommes de tous les temps, et nous en particulier qui vivons au 21ième siècle.

     Cette semaine-là, un homme qui était aimé des uns et haï des autres a été condamné et mis à mort. On l’a enseveli, et le troisième jour il est ressuscité.

     Cette semaine, on l’appelle La Semaine Sainte. On la revit chaque année en réactualisant les faits et gestes qui se sont produits sur un coin de notre planète, il y a plus de deux mille ans.

   Au cours de la Semaine Sainte, Jésus est entré triomphalement à Jérusalem. Il a institué l’Eucharistie et le sacerdoce, et, par sa passion et sa croix, il a prouvé aux hommes de tous les temps qu’il les aimait même si certains le haïssaient. Il a souffert, il est mort… est ressuscité.

   C’est  à cause de nous, et pour nous, que tout cela s’est produit.

   D’année en année, les cérémonies de la Semaine Sainte nous font revivre les événements de la première Semaine Sainte. Elles nous rappellent que c’est pour nous, et à cause de nous,  que tout cela s’est produit.

   Quand on aime quelqu’un, on tient à l’épauler, à le protéger, à s’unir à lui pour partager ses sentiments. Quand on déteste quelqu’un, on s’arrange pour s’en éloigner et de ne surtout pas penser à lui! Sans aimer ou haïr, on est alors indifférent. Au cours de la grande semaine, Jésus a rencontré toutes ces catégories de personnes. Pendant cette Semaine Sainte quelle type de personne serons-nous nous-mêmes ? Ceux qui aiment, ceux qui haïssent, ou ceux qui restent indifférents ?

   La célébration de la semaine sainte nous invite à épouser l’attitude de Jésus. C’est une attitude de compassion et d’abandon pour être les serviteurs de Dieu en étant au service les uns des autres. Alors sœurs et frères, choisissons bien notre camp : Soyons de ceux qui aiment ! Hosanna !

Texte d’inspirations diverses.