Humilité et modestie. Liturgie florale du 22ème dimanche du temps ordinaire

Liturgie florale-Autel de la chapelle des Dominicains

2016.08.28 (41) 22ème dimanche du temps ordinaire

« Quiconque s’élève sera abaissé; qui s’abaisse sera élevé. »

Lc 14, 1.7-14Lc 14, 1.7-14
French: Louis Segond (1910) - SEG

14 1 Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l`un des chefs des pharisiens, pour prendre un repas, les pharisiens l`observaient. 7 Il adressa ensuite une parabole aux conviés, en voyant qu`ils choisissaient les premières places; et il leur dit: 8 Lorsque tu seras invité par quelqu`un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu`il n`y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi, 9 et que celui qui vous a invités l`un et l`autre ne vienne te dire: Cède la place à cette personne-là. Tu aurais alors la honte d`aller occuper la dernière place. 10 Mais, lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place, afin que, quand celui qui t`a invité viendra, il te dise: Mon ami, monte plus haut. Alors cela te fera honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi. 11 Car quiconque s`élève sera abaissé, et quiconque s`abaisse sera élevé. 12 Il dit aussi à celui qui l`avait invité: Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n`invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu`ils ne t`invitent à leur tour et qu`on ne te rende la pareille. 13 Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. 14 Et tu seras heureux de ce qu`ils ne peuvent pas te rendre la pareille; car elle te sera rendue à la résurrection des justes.  

WP-Bible plugin
Humilité, solidarité… »Ne cherche pas la première place ! » 
L’évangile de Luc de ce dimanche nous invite à remettre les choses à leur juste niveau. Les principales valeurs à adopter sont l’humilité et la modestie. C’est important dans un monde qui s’enfonce dans l’orgueil et la compétition, sans tenir compte des plus faibles.
L’orgueil est dangereux car il insère en nous d’autres péchés, et en particulier l’égoïsme. En réalité, l’humilité est bien plus qu’une vertu, c’est  une condition préalable pour établir une relation nouvelle avec Dieu.
Dans cet l’Évangile, nous voyons Jésus invité à un repas chez un chef des pharisiens. Il constate qu’on se bat pour avoir les places d’honneur, et que pour y parvenir, on fait tout pour passer avant les autres. Mais avec Jésus, ça ne fonctionne pas ainsi. Son enseignement concerne l’humilité : ne fais pas l’important ! Ne te mets pas en avant ! Reste modeste .Cet Évangile nous invite donc à prendre conscience de la vanité des honneurs de ce monde.
En cette période de rentrée tous les bons parents désirent que leurs enfants « réussissent ». Alors, on peut se poser la question : Réussir, qu’est-ce que cela veut dire ? Est-ce gagner beaucoup d’argent ? Devenir très puissant ? Sans doute, mais l’Évangile de ce dimanche veut aussi nous rappeler que pour des parents, la véritable éducation d’un enfant consiste avant tout l’aider à devenir quelqu’un de bon.
Tout au long de sa vie, Jésus nous a donné les plus beaux exemples de bonté, d’humilité  et de serviabilité.
A présent, nous les disciples du Christ, nous devons nous attacher à suivre le même chemin que le Maître, et également à éduquer nos enfants dans ce sens.
Texte inspiré d’une homélie de Jean Compazieu, prêtre de l’Aveyron.
Lien vers la prédication du jour de Fr Rémy BERGERET: Invitation.