Jésus est la porte toujours ouverte

Prédication du frère Denys Sibre le 4 mai (sur Jn 10,1-10)


Porte du ciel

En entrant, mes frères, vous avez orienté votre regard vers la croix, vers l’autel, vers le cierge pascal.

Mais elle, la porte, vous ne l’avez sans doute pas vue, vous êtes passés sans la voir et pourtant c’est elle qui est chargée aujourd’hui de nous parler du Christ :  » moi dit-il, je suis la porte! « 

D’ordinaire, on laisse à la porte ce dont on ne veut pas s’encombrer. Certains de mettre à la porte ceux dont ils veulent se débarrasser. Seuls les distraits se retournent quand la porte fait du bruit.

Et pourtant Jésus dit:  » je suis la porte! « 

Nous le savons, il y a des portes qui isolent, des portes qui séparent, des portes qui enferment. Jésus est la porte toujours ouverte, il est le passage. Il est le passeur. C’est lui qui nous donne d’accéder au Père. C’est lui qui nous donne d’accéder au Royaume. C’est par lui qu’il faut toujours passer.

Oui, Christ est la porte toujours ouverte. Une brèche d’espérance, un chemin d’avenir.

Quand tout à l’heure, nous sortirons de cette église, nous franchirons à nouveau la porte. N’oublions pas que Jésus nous précède. Il est la porte. A notre tour d’être des portes. A notre tour d’ouvrir des portes. Il y a beaucoup de portes à ouvrir dans notre monde d’égoïsme et d’indifférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*