Jésus Sauveur…

Décoration florale – Autel de la chapelle de Dominicains.

Jésus Sauveur

Mc 1, 29-39Mc 1, 29-39
French: Louis Segond (1910) - SEG

29 En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d`André. 30 La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre; et aussitôt on parla d`elle à Jésus. 31 S`étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l`instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit. 32 Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques. 33 Et toute la ville était rassemblée devant sa porte. 34 Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu`ils le connaissaient. 35 Vers le matin, pendant qu`il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria. 36 Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche; 37 et, quand ils l`eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent. 38 Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j`y prêche aussi; car c`est pour cela que je suis sorti. 39 Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.  

WP-Bible plugin

« Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi,

je proclame l’Évangile. »

 

   Jésus Sauveur…

Tout d’abord, aujourd’hui l’Évangile de saint Marc nous plonge en plein cœur du ministère de Jésus : ministère de guérison, lutte spirituelle contre les forces du mal qui paralysent l’humanité, ministère de la prière, ministère de la prédication… Jésus Sauveur de l’humanité.

   Tout commence par le ministère de guérison.

En premier lieu Jésus est accueilli dans la maison de Simon et André. Or voilà que la belle-mère de Simon est malade. Immédiatement Jésus la guérit, et elle se relève pour ensuite les servir. C’est l’image de ce que Dieu veut faire pour nous lorsque nous sommes paralysés par la fièvre du péché. Ainsi, Jésus veut le salut de tous les hommes. Il manifeste une prédilection particulière pour ceux qui sont blessés dans leur corps et leur esprit : les pauvres, les pécheurs, les malades, les marginalisés, les possédés… Il est celui qui sauve, qui soigne et qui guérit.

Naturellement cette mission se continue à travers l’Église, entre-autres avec ses fidèles, et nous pensons naturellement à toutes celles et ceux qui se mettent au service des malades au cours de leur pèlerinage à Lourdes. Quand ils assistent un pèlerin malade, c’est le christ qu’il servent.

Sœurs et frères, prions ensemble afin qu’il nous aide à changer notre regard sur les petits, les pauvres, les malades et les exclus. Qu’il nous donne force et courage pour témoigner de son amour auprès d’eux, tous les jours de notre vie.

   Ce ministère de guérison ne va pas sans celui de la prière.

Dès le matin, très tôt, Jésus s’en va dans un lieu désert et là, il prie. Il ne cherche pas à tirer profit de sa popularité, à s’éterniser sur place. Bien au contraire, il se retire loin de la foule. Jésus va au désert dans le silence pour rencontrer son Père et prier.

Enfin le ministère de la prédication.

Dès lors, et aussitôt revenu près de ses disciples, il leur dit  » Partons ». Il choisit d’aller ailleurs, dans les villages voisins. Par ce que la bonne nouvelle doit être annoncée partout. En effet, tous dans ce monde, nous avons besoin d’entendre la bonne nouvelle pour notre délivrance. Jésus se présente à nous comme le Sauveur qui vient nous délivrer de nos démons et de nos maladies. Le service essentiel de Jésus est l’annonce de l’Évangile. Comme Saint-Paul l’a dit, cela doit aussi être notre service, une nécessité qui s’impose à nous. Évangéliser, c’est être à l’écoute des autres, puis tenter d’éveiller la foi. C’est tout simplement, sœurs et frères,  proclamer le Royaume de Dieu.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de Fr Rémy Bergeret: Une journée quotidienne en trois étapes…