La dernière volonté de Jésus…

La dernière volonté de Jésus.

Aimez-vous les uns les autres

Jn 13, 31-33. 34-35Jn 13, 31-33. 34-35
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

 » C’est pour peu de temps encore que je suis avec vous.. « 

 

      Sa dernière volonté …

     Les paroles de Jésus prononcées au cours de son dernier repas avec ses disciples, après le départ de Judas, sont lourdes de sens et de conséquences. Ce sont des paroles d’adieux qui sont devenues un testament spirituel.

      Se pourrait-il que notre formule tirée de l’évangile soit devenue phrase passe-partout ?

‟  Comme je vous ai aimé ‟ , est certainement la phrase la plus connue de tous les évangiles. Demandez à n’importe qui, ce qu’il a retenu des évangiles, il vous répondra: ‟  Aimez-vous les uns les autres. ‟  Trop souvent malheureusement, il n’ira pas plus loin. Il dira: ‟ Aimez-vous les uns les autres ‟  comme nous disons machinalement : ‟ Comment ça va ‟ .

     Se pourrait-il que notre formule tirée de l’évangile soit devenue phrase passe-partout que nous savons par cœur, mais qui n’a pas vraiment d’impact dans la vie de tous les jours? Lorsque Jésus a dit: ‟  Aimez-vous les uns les autres, ‟  il a tout de suite ajouté: ‟  Comme je vous ai aimé. ” Et là est toute la différence.

     Je me nourris de la Parole de Dieu pour être capable d’aimer comme Jésus nous a aimé.

     Cet amour à la manière de Jésus, je le reconnais dans ces parents qui passent leur semaine, entre leurs horaires de travail, à courir de la salle de musique au gymnase pour faire vivre à leurs enfants des activités épanouissantes et enrichissantes. Je le reconnais dans ces époux qui vivent des difficultés matrimoniales mais luttent, assument des reprises et des pardons, pour essayer de sauver leur couple. Dans ces mères que nous célébrerons dimanche prochain et qui n’ont pas seulement donné la vie un jour mais la donnent tous les jours, parfois dans des difficultés et des souffrances bien supérieures à celles d’un accouchement.

     L’amour à la manière de Jésus, le don de soi, le don de sa vie, n’est pas chose facile. On a besoin de Dieu pour le vivre. ‟  Ma religion à moi, c’est d’aimer mon prochain. ‟  Et c’est précisément à cause de cela que je suis pratiquant. Je me nourris de la Parole de Dieu pour être capable d’aimer comme Jésus nous a aimé.

     L’amour vrai n’est pas possible sans Dieu qui en est la source.

     Sœurs et frères, le chrétien est celui qui croit que le monde d’amour vrai n’est pas possible sans Dieu qui en est la source. Lorsque nous aimons, il y a toujours un petit intérêt quelque part, tandis que Jésus, lui, a accueilli Dieu dans sa vie jusqu’au bout, jusque dans sa mort et sa résurrection. Il a aimé gratuitement. Nous aussi, nous avons besoin d’accueillir Dieu et de répondre à son amour pour construire un monde où l’amour est vrai, gratuit.

     Aimer simplement, par amour, sans rien attendre en retour. N’est-ce pas de cette façon que Jésus nous a aimés : inconditionnellement, gratuitement, simplement. Non pas pour faire plaisir ou pour bien paraître, ou encore, se donner ‟ bonne conscience ”. Non, simplement par amour.

      Nous aimer les uns les autres est la mission que nous avons reçue de Jésus. C’est ainsi que nous serons ses témoins. Et c’est par là que nous montrerons au monde que nous sommes ses fidèles disciples.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de Fr Jean-Marc Gayraud : Aimer en vérité…