La liberté dans l’Amour…

La liberté dans l’Amour…

La libereté dans l'Amour

Mt 5, 17-37

 » Il a été dit aux anciens. Eh bien! moi je vous dis. »

.

La liberté dans l’Amour.

Les lois de Moïse…

      Pour Jésus, la loi doit demeurer et quiconque la rejette mérite lui-même d’être rejeté. Mais, il est venu proposer une manière de vivre que toutes les lois de Moïse ont exprimée maladroitement et qui étaient pourtant à l’origine libération pour l’humanité.

  -La loi sur le meurtre vise à maintenir des relations fraternelles avec les autres au point que la qualité de ces relations a préséance sur toutes les exigences religieuses et liturgiques. Jésus demande de remplacer la colère par le pardon et la réconciliation avec le prochain.

-La loi sur l’adultère vise à maintenir un amour de son conjoint qui soit vrai et sincère, un amour de tout son cœur et de tout son corps. Il vise à maintenir un amour éternel où deux êtres ne deviennent qu’une seule chair.

 -La loi sur les serments vise à maintenir la valeur d’une parole qui est toujours vraie.

Le Nouveau Testament.

      Pour quelqu’un qui veut être fidèle à l’Esprit répandu par Jésus jamais une loi ne pourra encadrer l’appel à aimer. Il ne suffit pas de connaître la loi, il faut la mettre en pratique, l’écouter et l’interpréter. Il faut répondre à ses exigences et lui obéir. Sinon, la loi reste lettre morte et elle n’aboutit à aucune transformation.

Obéissons à la loi en la pratiquant avec le cœur.

      Dieu ne veut pas nous enfermer dans un carcan. il veut nous conduire à la vraie liberté. La loi n’a pas pour but d’éteindre la flamme de notre désir, mais de libérer ce désir de l’égoïsme et de l’égocentrisme. La loi veut faire tourner notre regard vers ce qui construit la relation à l’autre. Nous devons obéir à la loi en la pratiquant avec le cœur, sans tomber dans une lecture littérale sans pour autant ne s’accommoder que des préceptes qui nous conviennent, en les adaptant à notre guise.

      Lorsque l’Évangile nous rapporte des paroles extrêmement vigoureuses le discernement s’impose.

– « Si c’est ton œil qui te fait achopper et tomber, arrache-le, et jette-le loin de toi ».

– « Si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi! »

      Ce que Jésus affirme, c’est qu’il faut savoir renoncer à une part de nos désirs, et parfois même renoncer à certaines de nos activités, qui sont néfastes pour nous-mêmes et pour les autres.

Surtout respecter l’esprit de le loi…

      En fait, Jésus montre surtout qu’il ne suffit pas de respecter à la lettre de la Loi de Moïse, mais qu’il faut en respecter l’esprit, et même aller au-delà pour plus de justice et d’amour du prochain. La Loi et l’Amour ne s’opposent pas, ils font partie d’un même processus. Aimer, c’est toujours une sortie de soi, un déchirement, un renoncement. Aimer, c’est aussi refuser ce qui brille dans le monde, mais qui n’a aucune importance dans le Royaume de Dieu, c’est refuser le superficiel pour le fondamental. Il ne suffit pas de suivre les règles que la société s’est données, il ne suffit pas d’agir moralement, il faut aussi savoir aimer, avoir le regard ouvert, attentif, accueillant.

Dieu veille sur nous…

      Sœurs et frères, nous sommes perpétuellement en déficit d’amour, à cause de notre inattention ou de notre indifférence, parce que nous sommes beaucoup trop préoccupés par nous-mêmes, par nos soucis, nos inquiétudes, et nos désirs. Notre cœur devient alors trop étroit pour contenir cet amour. Mais Dieu veille, toujours là, en nous, pour nous aider à apprendre à aimer.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec l’album: Décoration florale 2020

Lien avec la prédication dominicale de Fr Jean-Marc Gayraud : « Un iota qui change tout ! « .

Commentaires fermés.