La pierre vivante.

Liturgie florale – Autel de la chapelle des Dominicains.

La pierre vivante

1 P 2, 4-91 P 2, 4-9
French: Louis Segond (1910) - SEG

4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; 5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d`offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ. 6 Car il est dit dans l`Écriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; Et celui qui croit en elle ne sera point confus. 7 L`honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu`ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l`angle, Et une pierre d`achoppement Et un rocher de scandale; 8 ils s`y heurtent pour n`avoir pas cru à la parole, et c`est à cela qu`ils sont destinés. 9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,  

WP-Bible plugin

 » Il est la pierre vivante rejetée par les hommes,

mais choisie et précieuse devant Dieu. »

 

La pierre vivante.
L’extrait de la lettre de Pierre de ce dimanche est très connu, et souvent cité.
            En premier lieu, il s’adresse à des communautés chrétiennes qui sont affrontées à de grandes difficultés : les chrétiens y sont persécutés et déshonorés par l’environnement païen. Le temple de Jérusalem vient d’être détruit. Pour les juifs, ce lieu était le signe de la présence de Dieu au milieu de son peuple. Mais avec Jésus, tout est changé : il se présente lui-même comme le vrai Temple, demeure de Dieu parmi les hommes. Ce temple spirituel se prolonge par le peuple chrétien. Cette communauté est fondée sur le Christ : il est la pierre angulaire du nouvel édifice. Elle accomplit ce que le Judaïsme ne pouvait réaliser : le véritable sacrifice qui permet aux hommes de rencontrer Dieu, source de vie et de lumière.
            Le premier mot de Pierre quand il parle du Christ, c’est le mot “vivant”. Il est la vie, il est vivant, il est le créateur de la vie sur terre. D’abord une pierre méprisée, rejetée par les bâtisseurs. Il a aussi été une pierre d’achoppement qui a provoqué l’incompréhension, puis l’hostilité et la colère de ses contemporains qui ont réclamé sa crucifixion. Mais il a été une pierre précieuse aux yeux de Dieu, choisie par lui comme pierre d’angle sur laquelle repose le nouvel édifice qu’est l’Église. Temple spirituel signe d’une maison commune destinée à la cohabitation de Dieu avec l’humanité réconciliée.
            Ce cinquième dimanche de Pâques vient nous éclairer sur la manière dont nous sommes rattachés à Dieu par le Christ. Nous rendons grâce pour cette lumière de la foi qui nous a été donnée. Par elle, c’est le Christ qui éclaire nos pas hésitants en direction du Royaume de Dieu. Frères et sœurs prions-le les uns pour les autres, et  rendons-nous encore plus disponibles afin de témoigner de l’immense amour qu’il porte à l’humanité toute entière.
Texte d’inspirations diverses.
Lien vers l’homélie dominicale de Fr Benoît-Marie Simon: Saut dans la foi…