L’amour ne peut être seul…

L’amour ne peut être seul…

L'amour ne peut être seul

Mt 28, 16-20Mt 28, 16-20
French: Louis Segond (1910) - SEG

16 Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. 17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. 18 Jésus, s`étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m`a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu`à la fin du monde.  

WP-Bible plugin

« Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. »

 

«L’amour ne peut être seul»

   Un jeune garçon demandait à sa sœur un peu plus âgée que lui : La Trinité, qu’est-ce que c’est ?

   « tu ne sais pas ce que c’est ? Eh bien, je vais te l’apprendre : on ne peut pas aimer tout seul ! » Particulièrement pertinent ! et comment dire mieux sur l’intimité même de Dieu, ainsi que L’Église semble l’oser en cette fête de la Sainte Trinité, que ce mot d’excellente petite théologienne !

   Dieu me fait découvrir ce qu’aimer veut dire. Je retiens tout spécialement cette espèce de dynamisme centrifuge de l’amour. Loin de tout ramener à soi, il se trouve en se donnant. À travers les évangiles et la liturgie de L’Église, cela est flagrant. Le Père, le Fils et l’Esprit… chacun renvoie aux deux autres et semble s’effacer pour mettre les autres en valeur.

    Le Père.

   Ainsi, lui que nul n’a jamais vu et que l’on ne peut donc pas représenter s’efface devant le Fils (dans le Symbole des Apôtres, deux lignes seulement pour le Père et dix lignes pour le Fils). Il convoque l’Esprit dès sa première œuvre (cf. les deux premières lectures) et lui donne une place de choix dans son œuvre créatrice. Le Père ne fait rien sans l’Esprit.

     Le Fils.

   Dans le « Gloire à Dieu », on le réfère tellement au Père qu’on dit de Lui : « Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père »… « le Fils du Père »… superbe pléonasme qui souligne l’impossibilité de parler de Jésus sans parler de Dieu son Père. « Le Père, dit Jésus, est plus grand que moi » … et encore « non pas ma volonté, mais celle de mon Père ». Jésus renvoie toujours au Père et s’efface devant l’Esprit qu’il annonce et promet : « il est bon pour vous que je m’en aille »… « l’Esprit vous donnera de faire des choses plus grandes encore ».

     L’Esprit.

    C’est Lui qui nous fait nommer Dieu « Père » : « l’Esprit fait de nous des fils qui crions vers Dieu en l’appelant : «  Abba« . L’Esprit nous oriente vers le Père et nous renvoie toujours à Jésus : « Nul ne peut dire ‘Jésus est Seigneur’ si ce n’est sous l’action de l’Esprit ». L’Esprit nous fait reconnaître en Jésus le Christ.

   Alors, si aimer c’était cela. Ne pas chercher sa propre gloire, mais vouloir que l’autre grandisse, aime et soit aimé… alors, je peux me poser bien des questions sur ma manière d’aimer mes proches. Est-ce que vraiment je les aime pour eux-mêmes ou pour l’avantage que je pourrais en tirer ? Devant ce grand mystère du seul et unique Dieu qui est à la fois Père, Fils et Saint Esprit, faisons silence et rappelons-nous Sœurs et Frères que puisque Dieu est Amour, c’est lui qui nous apprendra à toujours mieux aimer les autres.

   Par conséquent, La Sainte Trinité n’est pas une élaboration intellectuelle de savants théologiens. C’est la base et le moteur de notre vie personnelle et de toute notre vie en société. Quand nous parlons de Trinité, nous disons d’abord que Dieu n’est que don de lui-même. Il est débordement, il est source. C’est une idée complètement révolutionnaire. Dieu n’est pas là haut, tout seul, en train de tirer les ficelles. Il ne crée pas le monde parce qu’il s’ennuie ou pour montrer sa puissance, il crée parce qu’il n’est qu’amour.

Dieu, pour nous, n’est qu’amour, comment pourrait-il être seul?

Texte d’inspirations diverses.

Lien vers la prédication dominicale de Fr Arnaud Blunat: Le Père, et le Fils, et le Saint-Esprit…