Le Baptême du Christ… de Fr Jean-Miguel Garrigues

Le Baptême du Christ.

Le Baptême du Christ

Jacopo Robusti dit Le Tintoret (1518 — 1594)
La seconde moitié du XVIe siècle a été à Venise une grande époque de rivalités artistiques entre le grand et « sublime » Titien dont la domination reste incontestée, le « ténébreux » Tintoret et le « brillant » Véronèse, sans oublier le jeune et talentueux Jaccopo Bassano. Dans différents domaines, se multiplient portraits, commandes religieuses et compositions mythologiques.

Très souvent les scènes religieuses sont alors dépeintes de nuit. Elles offrent ainsi  aux artistes toutes sortes de jeux possibles avec la lumière.

En effet, les artistes représentent habituellement le Baptême du Christ à l’aube, dans une lumière diurne, alors que la nature s’éveille, évoquant une nouvelle naissance de l’homme, à la reconnaissance du Fils de Dieu. Dès lors, on constate ainsi non seulement des nouvelles tendances luministes de la peinture vénitienne, mais aussi les différences stylistiques, poétiques et spirituelles entre les trois artistes. Ainsi, Tintoret situe le baptême dans une nuit éclairée de lumières artificielles, des feux d’artifice semblent strier le ciel. De façon remarquable, le Christ et Jean Baptiste sont saisis dans une attitude complexe ressemblant à un pas de danse, les corps ont un relief sculptural et une illumination rasante révèle leur puissante anatomie rappelant Michel Ange. Au bas du tableau les eaux noires du Jourdain s’agitent et bouillonnent dans l’obscurité.

Mt 3, 13-17Mt 3, 13-17
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin
 » Celui-ci est mon Fils bien-aimé
en qui je trouve ma joie. « 
.
Homékie du jour
de Fr Jean-Miguel Garrigues: Le Baptême du Christ…
Version phonique uniquement:
.
Lien avec la décoration florale du jour: Le tout début…  de la vie.
.

Commentaires fermés.