Le Dieu des vivants.

 Le Dieu des vivants.

Le Dieu des vivants.

Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Lc 20, 27.34-38Lc 20, 27.34-38
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

 » Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ».

.

Le Dieu des vivants.

   Nous sommes préoccupés par le passage dans la mort, nous nous préoccupons de mourir dans la dignité, mais bien peu de ce qu’il y a après. Jésus nous propose un chemin qui libère, c’est celui de la confiance en la résurrection.

Croire à la résurrection.

   L’Évangile de ce jour nous dit que les sadducéens ne croyaient pas à la résurrection, mais en la condamnation ou bonheur éternel après la mort, en fonction de nos actions sur terre. Les sadducéens sont dans l’erreur et posent mal la question.

Jésus nous donne la vie éternelle dès maintenant.

   Après la résurrection, nous serons dans une réalité qui nous échappe complètement. Jésus, l’homme, est comme nous devant la mort : il a peur, il se sent seul et même abandonné. Mais il aime, il se donne, il s’abandonne. Sa résurrection est la victoire finale sur la mort. Jésus nous donne la vie éternelle, dès maintenant et pas seulement à la fin de nos jours.

Avançons dans la confiance, et avec courage.

   Nous ressusciterons parce que la puissance de Dieu nous ressuscitera. Faisons confiance à Jésus qui, lui-même a fait confiance à Dieu, voilà ce qui relève, ce qui ressuscite. Avançons donc dans la confiance. Avançons avec courage. Nous devons faire comme Zachée, ce percepteur voleur à qui Jésus annonçait le salut la semaine dernière. Zachée s’est mis à l’œuvre et il a partagé avec les autres. À chacun de nous aussi de relever nos manches, de mettre nos vies en accord avec notre foi.

L’essentiel reste invisible pour les yeux.

   La résurrection c’est l’entrée dans une autre vie. La vie des ressuscités est inimaginable. Elle est le terme de notre passage à la vie divine.

   Ressusciter ce n’est pas se retrouver comme avant, c’est se retrouver ailleurs. Ce n’est pas devenir autre, c’est devenir autrement. Notre résurrection se fera même si elle est pleine de mystère.

   Nous accueillerons la main de Jésus qui s’est fait à notre image, fragile et vulnérable, pour pouvoir mieux rejoindre en nous ce qui est promesse de la vraie Vie.

   Sœurs et frères, on ne voit bien qu’avec le cœur. Ce qui est important, et vous le savez bien, ne se voit pas, l’essentiel reste invisible pour les yeux. L’enseignement de Jésus peut nous rendre un très grand service aujourd’hui, puisqu’il nous invite à renouveler notre foi en lui et l’espérance que cette foi fait naître.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de fr Rémy Bergeret : La résurrection puissance de vie…

Voir l’ensemble de l’album: Décoration florale 2019

Commentaires fermés.