Le véritable sens de l’Eucharistie…

Le véritable sens de l’Eucharistie…

Le Saint Sacrement

Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Lc 9, 11-17Lc 9, 11-17
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

« Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés. »

.

       Le véritable sens de l’Eucharistie…

      On ne parle plus beaucoup de la Fête-Dieu. Cela ne signifie pas que Jésus ne serait plus Dieu, Fils de Dieu, de même nature que le Père! On parle plutôt de la fête du Saint-Sacrement. Cela signifie que le pain est sacrement de la présence réelle de Jésus vivant, comme Jésus est lui-même sacrement de Dieu.

     Sœurs et frères, la vie chrétienne ne se résume pas à faire une profession de foi en Jésus une seule fois dans notre jeunesse, comme si nous n’avions plus besoin de Jésus ensuite, ou seulement lorsque nous avons de sérieux problèmes à résoudre.

      La multiplication miraculeuse des pains est la description du ministère de Jésus.

     Pour saint Luc, la multiplication miraculeuse des pains est la description du ministère de Jésus, auquel il fait participer ses disciples. Jésus répond à tous les besoins de la foule : il lui parle du règne de Dieu, il guérit les malades, et enfin il nourrit les affamés en invitant ceux qui ont quelque chose, à le partager avec tout le monde.

     Le pain que nous recevons, le pain de vie, n’est pas simplement destiné à nourrir notre vie personnelle, mais aussi à nous mettre en action. Notre mission est de le distribuer pour faire vivre des hommes et des femmes que nous allons rencontrer, et qui ont faim de dignité, de justice, de paix, faim de trouver un sens à leur vie. Et souvent, sans qu’ils en aient même conscience, faim de rencontrer Dieu.

       Jésus est le pain vivant descendu du ciel.

     Sœurs et frères, ce n’est pas en nous que nous avons à chercher notre vie, c’est de Jésus que nous la recevons. Jésus est le pain vivant descendu du ciel.

      Tout au long de cette vie, nous avons besoin de nourrir notre corps, justement pour continuer à vivre, à avancer.

    Pour notre âme, nous avons aussi toujours besoin de consommer ce pain de vie, pour continuer à demeurer en Jésus. Surtout, ne perdons pas cet appétit.

     Jésus nous nourrit de sa vie. Il a confiance en chacun de nous et il n’a pas peur de nos faiblesses. Sortons de nos routines et proclamons l’Évangile. Accueillons le pain et le vin eucharistiques, en étant bien conscient de devenir qui nous recevons. Jésus a entraîné ses disciples à vivre comme lui. ‟  Donnez-leur vous-mêmes à manger ”, leur dit-il. N’est-ce pas ce qu’il nous dit à nous aussi, aujourd’hui?

       C’est à notre tour maintenant d’oser.

     Les disciples eux ont appris à oser l’impossible, ce qui semblait impensable, par exemple de rassasier cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons. C’est à notre tour maintenant d’oser, de faire grandir la foi et l’amour autour de nous, de travailler tous ensemble à la construction du Royaume de Dieu.

     Quand des hommes et des femmes partagent le pain et le vin au nom de Jésus ressuscité, ils ne sont plus seuls. Jésus se rend présent au milieu d’eux. D’une présence si forte qu’il n’y a pas de meilleur mot pour le dire que celui de «présence réelle » de Jésus ressuscité.

     Sœurs et frères, le fait d’être là aujourd’hui, de tous venir à la table, sans distinction de classe sociale ou autre, est un acte d’amour remarquable, que notre Église est appelée à abriter jusqu’à ce que Dieu revienne. L’eucharistie, c’est faire mémoire d’un mystère de présence, d’une demeure. C’est aller à la rencontre de ‟  celui qui était, qui est, et qui vient ” .

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de Fr Jorel François: Organisation, solidarité et partage…

Commentaires fermés.