« Joie, car tu reviens de loin ! ». Prédication du 11ème dimanche du temps ordinaire

Homélie Dominicale de Fr Régis Bron. (versions phonique et écrite)
 » Joie, car tu reviens de loin ! « .

11ème dimanche du temps ordinaire                                                                                                                                                 2ème Samuel ch 12, 7-10 et 13                                                                                                                                                           -Gal. Ch 2, 16 et 19-21                                                                                                                                                                         Luc, h 7, 36-8, 3

Dans ses quelques années de vie publique, Jésus a tracé, par sa parole et par son corps livré, un chemin de vie, de retour à la vie.
Certes, il a formé douze hommes pour organiser après lui l’avenir de la mission. Mais il a aussi dynamisé des femmes qui sont devenues des témoins authentiques du salut : Marie-Madeleine, Jeanne, telle autre Marie, Suzanne…et cette pécheresse au grand parfum.
Frères et sœurs, voici donc un événement direct. Ce n’est pas une histoire comparant plusieurs débiteurs et racontée par le Christ.
Cet évangile n’est pas seulement la belle parabole d’un fils prodigue qui revient.
Cet évangile va aussi plus loin que la première lecture, au sujet du pardon des affreux péchés de David.
Aujourd’hui, nous pouvons en quelque sorte sentir, par l’odorat et par l’émotion, la vraie RENCONTRE du Sauveur avec une pécheresse, qui enfin veut changer. Aussi Jésus annonce le total pardon : « Ta foi t’a sauvée…va en paix ! ».
Sans doute le pharisien était un homme de prière, assez droit par rapport à la Loi, mais sans ouvrir suffisamment son cœur.
Le pharisien n’avait même pas lavé les pieds de Jésus. Il se croyait dans une catégorie sociale supérieure. Quand le Seigneur se laisse toucher par cette femme infidèle, impure, le pharisien est offusqué.
De plus, la 2ème lecture, Lettre de Paul aux Galates, nous dit que le légalisme ne peut sauver, et que seule notre foi en Christ nous fait revivre.
Oui, Joie pour nous aussi, car nous revenons de loin !
Dieu par son Fils veut réveiller et accueillir toute l’humanité.
Soulignons que cette pécheresse était une multirécidiviste, bien connue.
Sa morale et sa foi avaient dû la faire tomber, bien bas, très loin. Or, elle et nous, nous avons toujours une forte chance, même si des problèmes nous fatiguent, elle et nous nous pouvons revenir de loin, alléluia !
                                                         ___________
A notre époque, frères et sœurs, il y a des pharisiens dans le christianisme, le judaïsme et l’islam. Mais on voit également les fanatiques de la super- technique et les grands penseurs ou acteurs anti-religieux.
Heureux surtout ceux qui ont un cœur d’enfant ou de pauvre, capable de prier Dieu.
Heureux les petits groupes missionnaires, ceux qui savent pleurer et prier à partir de leurs limites et de leurs espoirs. Heureux les chrétiens et les gens de bonne volonté qui travaillent à sauver un peu la terre et l’humanité, là où ils sont et par des réseaux de totale vérité.
De temps en temps l’Evangile m’éclaire et nous éclaire sur le point où nous sommes, sur la présence non évidente mais réelle de Dieu. Notre façon de vivre, et de prier en Eucharistie rouvre les portes du Règne de Dieu dans nos recoins qui semblaient perdus.
Fr. Régis Bron op.
Lien vers la liturgie florale de ce jour: Et elle embrassa Jésus.

Commentaires fermés.