Prier sans se lasser…

Prier sans se lasser, et continuer à admirer ces magnifiques fleurs qui ornent notre autel.

Impossible de se lasser de la beauté de ces fleurs.

Lc 18, 1-8Lc 18, 1-8
French: Louis Segond (1910) - SEG

18 1 Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu`il faut toujours prier, et ne point se relâcher. 2 Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n`avait d`égard pour personne. 3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse. 4 Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n`aie d`égard pour personne, 5 néanmoins, parce que cette veuve m`importune, je lui ferai justice, afin qu`elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. 6 Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique. 7 Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? 8 Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l`homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?  

WP-Bible plugin

 » Toujours prier, sans se décourager. »

.

Prier sans se lasser…

    Peut-être nous méprenons-nous sur la prière. Celle-ci est en effet le plus souvent conçue comme une demande, et c’est dans une attitude de quémandeur que nous nous présentons la plus part du temps devant le Seigneur.

   Dieu, avant d’être le pourvoyeur de nos besoins, est d’abord le Père que réjouit l’amour de ses enfants, et qu’attriste leur ingratitude ou leur indifférence. Avant d’être requête intéressée, notre prière doit d’abord être louange gratuite à celui qui est notre Seigneur.

Rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il nous offre…

    Le mot merci n’est plus guère usité de nos jours. Pourtant n’est-ce pas merveilleux de pouvoir simplement respirer et sentir, penser, aimer, agir, exister ? Ce vase de fleurs au pied de l’autel, et cet arbre au milieu du champ, le paysage alentour, et le soleil qui illumine toutes ces beautés naturelles. Nos amis, notre conjoint, nos enfants… tous ces enchantements, ces plaisirs, ce bonheur tellement simple qu’il semble aller de soi. Est-ce trop demander que de rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il nous offre ?

Dieu  agit sans jamais demander aucune contre-partie.

    Dans l’évangile d’aujourd’hui, Dieu est mis en parallèle au juge qui a finalement décidé de rendre justice à la veuve. Mais c’est une comparaison par opposition. Le juge agit selon ses propres intérêts. Lorsque finalement il répond, c’est pour que la veuve ne le dérange plus. L’attitude de Dieu est diamétralement opposée à celle de ce juge. Dieu est juste, il agit sans jamais demander aucune contre-partie, et sa décision, contrairement à celle d’un juge, n’est jamais punitive.

Nous sommes invités à nous approcher de Dieu par la prière.

    Ce que nous dit cette parabole sur Dieu, c’est que, lorsque nous passons des temps difficiles, nous sommes invités à nous approcher de Dieu par la prière car nous avons une relation intime et privilégiée avec Dieu. Si un juge injuste exauce une femme qui n’a aucune importance à ses yeux, mais seulement en raison de sa persévérance, comment notre Dieu plein d’amour et de compassion ne serait-il pas sensible et touché par nos souffrances.

    La parole de Jésus nous aide à être patients, et à prier sans cesse. Il a fait se lever en nous une lumière nouvelle, celle de l’espérance, et il nous appartient de nous réapproprier nos rêves de justice. Ne les laissons pas dans les mains de ceux qui les disqualifient ou les banalisent. Reprenons-les, pour les porter plus haut, plus loin, pour les nourrir encore de cette espérance.

Découvrons ensemble des raisons d’espérer, et faisons-les connaître…

    Sœurs et frères, la mission confiée par Jésus à ses apôtres demeure actuelle dans un monde qui paraît si souvent ravagé par la solitude et l’individualisme. Nous devons découvrir ensemble des raisons d’espérer, et les faire connaître. Nous sommes libres d’adhérer à cette mission, et de nous nourrir dans la prière et le partage. Pour toutes ces bonnes raisons, sœurs et frères, ne nous lassons pas de prier. Jésus compte sur nous, et nous invite à attendre son retour avec foi, et ferveur.

Textes d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de fr Hervé Ponsot : Foi de la veuve, retournement du juge.

Voir l’ensemble de l’album: Décoration florale 2019

Commentaires fermés.