« Son nom est Jean. »

Le millepertuis est une des herbes du Roussillon qui fleurit à la Saint-Jean.

Le millepertuis, fleur de la Saint-Jean

Il n’y a pas de décoration florale ce dimanche.

Pendant l’été, à partir de la semaine prochaine l’autel sera orné de fleurs séchées.

Lc 1, 57-66.80Lc 1, 57-66.80
French: Louis Segond (1910) - SEG

57 Le temps où Élisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils. 58 Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle. 59 Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l`enfant, et ils l`appelaient Zacharie, du nom de son père. 60 Mais sa mère prit la parole, et dit: Non, il sera appelé Jean. 61 Ils lui dirent: Il n`y a dans ta parenté personne qui soit appelé de ce nom. 62 Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu`on l`appelle. 63 Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit: Jean est son nom. Et tous furent dans l`étonnement. 64 Au même instant, sa bouche s`ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu. 65 La crainte s`empara de tous les habitants d`alentour, et, dans toutes les montagnes de la Judée, on s`entretenait de toutes ces choses. 66 Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur coeur, en disant: Que sera donc cet enfant? Et la main du Seigneur était avec lui. 80 Or, l`enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu`au jour où il se présenta devant Israël.  

WP-Bible plugin

« À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :
il parlait et il bénissait Dieu. »

 

 » Son nom est Jean « .

   En premier lieu sœurs et frères, nous célébrons ce dimanche la naissance de saint Jean-Baptiste. Après Jésus et Marie, il est le seul saint dont l’Église célèbre la naissance temporelle.

   Mais qu’avons-nous tant à célébrer? Avons-nous vraiment le cœur à la fête? Peut-être, mais en examinant nos vies, tous nous avons éprouvé de la tristesse, de la souffrance, de la misère, de l’accablement, un manque d’intériorité… Peut-être que dans le désert spirituel du monde quelqu’un attend. Il attend que le monde change, qu’il devienne humain. En fait, il attend peut-être un grand témoin dont les paroles et les actions annoncent Dieu et la Bonne Nouvelle dans les mots provocants d’aujourd’hui. C’est cela que la liturgie nous rappelle.

   Jean-Baptiste fut un délieur de langue…

  Zacharie demandant des tablettes pour répondre: Jean En effet, dans le passage de l’évangile d’aujourd’hui, le nom avait beaucoup d’importance pour Zacharie. Arrêtons-nous sur «son nom est Jean». Ce nom annonce tout un programme, celui de délier les langues. Délier pour prier. Luc rapporte que Jésus invite ses disciples à prier comme Jean-Baptiste l’a appris à ses disciples (Lc 11, 1Lc 11, 1
French: Louis Segond (1910) - SEG

11 1 Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu`il eut achevé, un de ses disciples lui dit: Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l`a enseigné à ses disciples.  

WP-Bible plugin
). Voilà ce que fut Jean-Baptiste, un délieur de langue… pour faire basculer l’histoire.

   En réalité, la joie délicate qui remplit le récit évangélique doit passer aujourd’hui dans nos cœurs. Nous invoquerons avec ferveur le messager de Dieu qui apparaît en la personne de Jean. C’est le messager d’une fidélité exemplaire à sa mission. Son exemple et son intercession nous aideront à nous laisser conduire par la grâce divine dans la voie du salut éternel.

   Donc, Sœurs et frères, désirons ardemment répondre à cet appel avec le même désintéressement que Jean, par notre fidélité personnelle, et par nos efforts apostoliques. Efforçons-nous, sans ménager notre peine, de collaborer à l’œuvre de Dieu et du Christ.

Texte d’inspirations diverses.

Lien avec la prédication dominicale de Fr Benoît-Marie Simon: Sachons rester humbles…