Sur la trace de Marie…

Sur la trace de Marie…

Sur la trace de Marie

Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Lc 1, 39-45Lc 1, 39-45
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

Marie se mit en route

 et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.

 

   Sur la trace de Marie…

  Marie visite Elisabeth Quand Marie était en route pour aller visiter sa cousine, elle ne savait pas ce qu’elle faisait, elle ne savait pas qu’elle portait la Parole de Dieu, qu’elle mettait au monde la Parole de Dieu. Elle ne savait pas qu’un monde nouveau était en route au rythme de ses pas .

   Faire entrer la Parole de Dieu dans nos maisons, c’est aussi tout ce que vous faites, tout ce que nous faisons pour Noël, pour que nous-mêmes, nos familles, tous ceux qui croisent notre chemin entendent la petite voix de l’espérance qui survole notre aujourd’hui.

    Dans la banalité de notre quotidien éclate la Parole de Dieu.

   C’est dans la vie de chaque jour, dans la banalité de la rencontre entre deux cousines qui s’embrassent qu’éclate la Parole de Dieu. C’est aujourd’hui que Dieu vient. Dès cet instant nos vies sont renouvelées.

   Nous voilà en plein dans le mystère de Noël, en plein dans la Bonne Nouvelle chrétienne. L’évangile de Luc est un témoignage de foi écrit pour nous. Si nous acceptions enfin de recevoir, d’accepter la Bonne Nouvelle apportée par Jésus, notre regard sur nous-mêmes, sur les autres serait comme neuf.

   Cependant ; n’oublions pas que ce n’est pas tout d’écouter et de recevoir la Bonne Nouvelle : il faut encore se lever et aller l’annoncer, à l’image de Marie. Nous devons nous mettre en marche en hâte, même si pour cela nous devons traverser des régions hostiles parsemées de difficultés.

   Chercher à reconnaître la présence de Dieu aujourd’hui dans notre monde, et en nous.

   C’est à nous de chercher à reconnaître la présence de Dieu aujourd’hui dans notre monde et en nous. Croyons-nous en la promesse de Dieu de faire un monde nouveau ? Comme Marie, ayons l’enthousiasme de partager cette bonne nouvelle, de la crier sur tous les toits. Peut-être découvrirons-nous alors, comme les deux cousines, l’allégresse et le bonheur proposé par Dieu lui-même.

   Dans son Évangile Luc nous invite à vivre Noël chaque jour avec ce désir de l’étonnement, du bouleversement et de l’audace qui caractérise Marie et Elizabeth.

   Sœurs et frères, en suivant la trace de Marie nous avons de grandes chances de devenir de vrais disciples de Jésus, et de véritables témoins de sa Bonne Nouvelle.

   Oui, voilà le véritable sens de la fête de Noël.

Texte d’inspirations diverses.

Lien vers la prédication dominicale de Fr Jean-Thomas : Marie porte en elle la Parole…