Tous en Un…

Tous en Un…

Tous en Un

Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Jn 17, 20-26Jn 17, 20-26
French: Louis Segond (1910) - SEG

20 Ce n`est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu`eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m`as envoyé. 22 Je leur ai donné la gloire que tu m`as donnée, afin qu`ils soient un comme nous sommes un, - 23 moi en eux, et toi en moi, -afin qu`ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m`as envoyé et que tu les as aimés comme tu m`as aimé. 24 Père, je veux que là où je suis ceux que tu m`as donnés soient aussi avec moi, afin qu`ils voient ma gloire, la gloire que tu m`as donnée, parce que tu m`as aimé avant la fondation du monde. 25 Père juste, le monde ne t`a point connu; mais moi je t`ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m`as envoyé. 26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l`amour dont tu m`as aimé soit en eux, et que je sois en eux.  

WP-Bible plugin

 » Que tous soient un,
comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.. »

 

           Tous en Un…

     Parce que Jésus s’inquiète pour eux, il prie donc pour ses disciples, en leur adressant son dernier adieu. Ils sont si faibles les disciples, pourtant Jésus leur confie toute la mission reçue de Dieu. Ils devront l’étendre à toutes les nations, et la prolonger dans le temps.

        Jésus demande l’unité, la réconciliation : que tous soient un.

      Jésus ne prie pas seulement pour ses disciples, il prie aussi pour nous,  pour tous ceux qui accueilleront sa Parole et croiront en Lui. Dieu désire l’unité pour l’ensemble de son peuple, les familles, les communautés et les églises. Malheureusement les divisions et les conflits sont souvent le résultat de fiertés personnelles, des préjugés et de l’incapacité à aimer, à pardonner et à se réconcilier.

     En vérité, Jésus demande l’unité, la réconciliation : que tous soient un, que les nouveaux disciples soient vraiment enracinés dans cette relation d’amour de la Trinité. Cette unité n’a pas peur de la rencontre de l’autre, elle accueille et respecte les différences.

     Jésus ne prie pas seulement pour ses disciples, il prie aussi pour le monde entier, pour tous ceux qui accueilleront sa Parole et croiront en lui.

      L’union fait la force…

     Si nous sommes divisés, nous ne pouvons pas être crédibles. L’œcuménisme est au centre de la dernière prière de Jésus au Père. Il est son testament. C’est un message que nous n’aurons de cesse d’approfondir : connaître Dieu, à travers des rencontres, dans la prière, dans la lecture de sa Parole. Expérience forte de nous sentir aimé personnellement, expérience de fraternité universelle.

     En conclusion, Sœurs et frères, nous sommes appelés sur le chemin de l’amour réciproque et de l’unité. Nous devons être des maillons, des anneaux de cette chaîne infinie des témoins de Dieu. A nous de témoigner de la façon dont la Parole de Dieu doit être vécue et de la propager dans le monde.

      L’unité, c’est à ce signe que l’on pourra nous reconnaître.

     L’unité des disciples n’est pas facultative. Ce n’est pas non plus une exigence parmi d’autres, elle est centrale, indispensable!  Au cœur de la fidélité chrétienne!  C’est d’abord à ce signe que l’on pourra nous reconnaître.

      Avant les paroles, ce sont donc nos actes qui construisent une communauté chrétienne fraternelle, respectueuse, libératrice. Ce sont vraiment nos actes qui disent la bonne nouvelle de l’Évangile, ne l’oublions pas.

Texte d’inspirations diverses.

Lien vers la prédication dominicale de Fr Jorel-François: Unité, Vérité, amour vrai…