Tous missionnaires…

A l’image des ces fleurs et de leurs graines, disséminons-nous,

devenons missionnaires !

Disséminons-nous, devenons missionnaires !

Décoration florale de l’autel de la chapelle des Dominicains.

Mc 6, 7-13Mc 6, 7-13
French: Louis Segond (1910) - SEG

7 Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs. 8 Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n`est un bâton; de n`avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture; 9 de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques. 10 Puis il leur dit: Dans quelque maison que vous entriez, restez-y jusqu`à ce que vous partiez de ce lieu. 11 Et, s`il y a quelque part des gens qui ne vous reçoivent ni ne vous écoutent, retirez-vous de là, et secouez la poussière de vos pieds, afin que cela leur serve de témoignage. 12 Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance. 13 Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d`huile beaucoup de malades et les guérissaient.  

WP-Bible plugin

 » Alors, Il commença à les envoyer en mission deux par deux. « 

 

   Tous missionnaires.

   Missionnaires… les disciples que Jésus a appelés n’étaient pas préparés pour cette tâche difficile.

   Ce qui est arrivé à Amos est arrivé aussi à Jésus et à plein d’autres prophètes qui ont osé remettre en question le monde où ils vivaient. Cette aventure est aussi celle des douze apôtres. Jésus les a appelés et envoyés pour une première mission d’essai. Il vient de vivre une déception et un revers cuisant dans le village de son enfance.  À Nazareth, la foi n’était pas au rendez-vous…

   Aussi, le moment paraît mal choisi pour envoyer ses disciples en mission, mais c’est précisément parce qu’ils sont déstabilisés que Jésus les missionne. En envoyant des humains le faire connaître, Jésus leur indique que le meilleur chemin est de vivre comme lui. Il est venu nous apprendre à marcher comme lui. Nous devons cheminer, nous ouvrir à l’autre et à l’inattendu de ce Dieu qui vient bouleverser nos vies.

    La foi chrétienne ne s’impose pas, elle se propose.

   Mais, la parole de Dieu a toujours rencontré des résistances, violentes ou sournoises. Il ne suffit pas d’être pauvres et d’aller à la rencontre de l’humanité les mains nues pour que la parole de Dieu soit entendue. La foi chrétienne ne s’impose pas, elle se propose. Elle fait appel à la liberté des gens et à leurs responsabilités. Nous pouvons dénoncer des situations, interpeller, inviter, mais la décision d’adhérer à notre discours ne nous appartient pas.

   Malgré nos limites, nous sommes les nouveaux missionnaires, la relève de ceux et celles qui ont répondu à l’appel de Jésus. Il serait facile de nous laisser décourager par le refus des hommes et des femmes face au projet de Dieu. Mais Jésus et les apôtres, eux,  ne se sont pas laissés arrêter par les difficultés. Ils ont décidé de porter la Bonne Nouvelle partout.

   Notre mission sœurs et frères est de faire l’Église. Notre mission d’évangélisation est de témoigner  de la  parole de Dieu. Il ne nous est pas demandé l’impossible, mais une exigence demeure : nous devons d’abord nous désencombrer pour annoncer avec vérité la Bonne Nouvelle. Pour être disponibles à l’esprit de Dieu, et convaincants,  il faut être nous mêmes allégés et sereins.

   Comme les Douze, comme Amos, comme Paul, nous sommes vulnérables, tout comme Jésus. Devant Caïphe, devant Pilate, il n’a ni le prestige de l’argent, ni la sécurité du pouvoir. Sur la croix, il est seul, il est nu, et il meurt. Mais c’est bien de la croix que surgit la vie. Nous n’avons pas d’autre témoignage à rendre. C’est notre Bonne Nouvelle.

   Sœurs et frères, « Osons nous engager ».

  Cela signifie d’abord oser être soi-même. Tandis que l’individualisme contemporain nous pousse au repli dans la sphère privée, osons le débat dans la sphère publique, et refusons de nous laisser enfermer dans la pensée unique. Osons être nous-mêmes.

  « Oser s’engager « , c’est encore oser aller au fond des choses. Car l’engagement suppose la persévérance. C’est la condition d’une action en profondeur réellement efficace.

   Osons donc nous engager pour un monde plus vrai, pour une plus grande liberté et une plus grande responsabilité, pour un meilleur respect de l’autre.

   Oser s’engager, c’est tout simplement accepter d’aller à la rencontre de Dieu. Sœurs et frères soyons en sûrs, ce sont cet engagement et cette rencontre qui nous feront vivre !

Texte d’inspirations diverses.