Un autre Défenseur… l’Esprit Saint.

Un autre Défenseur…

Un autre Défenseur

                                                Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Jn 14, 15-16, 23-26Jn 14, 15-16, 23-26
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently Moved Permanently The document has moved .

WP-Bible plugin

 

 » Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous. »

 

       l’Esprit Saint… à la fois Défenseur et Stimulateur.

     En premier lieu, après l’Ascension de Jésus au ciel, nous trouvons ses disciples assidus à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus. Et voici que l’Esprit Saint fait irruption dans la vie de ces premiers chrétiens pour les transformer en témoins crédibles de l’amour de Dieu.

     Comme nous le voyons dans le texte des Actes, les apôtres recherchaient la sécurité de la chambre haute, derrière des portes closes, mais l’Esprit Saint les obligea à sortir dans la rue. Les apôtres étaient enfermés parce qu’ils avaient peur. L’Esprit leur a donné le courage d’aller dans le monde et d’affronter les défis de la vie.

      L’Église doit se faire entendre et se faire comprendre de tous.

     La Pentecôte, c’est le contraire de la Tour de Babel, là où les gens parlaient différentes langues et ne se comprenaient pas. L’Église doit se faire entendre et se faire comprendre de tous, dans tous les langages et dans toutes les cultures. Même avant d’envoyer des missionnaires, la première communauté de Jérusalem a vu des foules des villes voisines converger vers Jérusalem parce que la Bonne Nouvelle s’était rendue jusqu’à elles.

     En vérité, la Pentecôte nous invite à recevoir l’Esprit qui nous donne le courage de vivre en chrétiens et elle nous enseigne les vraies valeurs de notre monde. L’Esprit est présent en nous, il nous stimule. Il veut nous donner un cœur nouveau, il veut changer notre cœur de pierre pour un cœur de chair. L’Esprit agit par contagion. Une petite flamme peut en allumer une autre. Un sourire en engendre un autre. Une petite bougie dissipe la nuit. Un geste d’accueil et de gentillesse en suscite d’autres. Jésus Christ est venu allumer un grand feu sur la terre.

      L’Esprit est à l’œuvre  dans la société et dans l’Église.

     Depuis cet événement si extraordinaire à l’origine de l’Église, est-ce que l’Esprit s’est retiré? Nous aurait-il abandonnés à nous-même ? Manquerait-il de souffle ? Ou plutôt … ne serait-ce pas nous qui refusons d’être dans le vent de Dieu. L’Esprit est à l’œuvre chez ceux et celles qui mettent leurs voiles au grand vent de Dieu. Il est à l’œuvre, sans trop de bruit, dans la société et dans l’Église.

     L’Esprit continue l’œuvre de Jésus sans prendre sa place. En tant que Parole faite chair, Jésus révèle Dieu à travers sa vie et sa mort. Mais l’Esprit ne s’incarne pas et n’est pas crucifié pour le péché du monde. L’Esprit est prêt à surgir pour nous guider. Il l’a fait et continuera de le faire. L’Esprit Saint, notre Défenseur, le fera pour chacun de nous à condition que nous nous placions en état de réceptivité, comme les apôtres ont su le faire.

     Il est essentiel de prier, il est essentiel d’appeler sa venue et de s’inspirer de son souffle. Tous nous sommes invités à entendre dans notre propre langue le souffle de Dieu, son esprit qui nous appelle à entrer dans son dynamisme.

     Surtout, Sœurs et frères, n’oublions jamais que l’Esprit-Saint est notre Défenseur. C’est Lui qui nous accompagne dans notre vie concrète, qui nous éclaire, nous oriente vers le bien, nous conduit à l’unité. C’est l’action de l’Esprit et de l’Église qui travaille notre communauté humaine et la fait évoluer.

Les hommes et les femmes étant ce qu’ils sont, seul l’Esprit est capable leur faire découvrir Dieu dans l’autre. N’oublions pas la façon dont il a bousculé les apôtres effrayés, à la Pentecôte. Il pourrait bien encore nous bousculer à notre tour. Alors, préparons-nous à le laisser agir !

Texte d’inspirations diverses .