Un Roi très humain…

Jésus Christ notre Seigneur, un Roi très humain…

Dieu Roi de l'Univers

Décoration florale de l’autel de la chapelle des dominicains.

Lc 23, 35-43Lc 23, 35-43
French: Louis Segond (1910) - SEG

35 Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: Il a sauvé les autres; qu`il se sauve lui-même, s`il est le Christ, l`élu de Dieu! 36 Les soldats aussi se moquaient de lui; s`approchant et lui présentant du vinaigre, 37 ils disaient: Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même! 38 Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs. 39 L`un des malfaiteurs crucifiés l`injuriait, disant: N`es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous! 40 Mais l`autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation? 41 Pour nous, c`est justice, car nous recevons ce qu`ont mérité nos crimes; mais celui-ci n`a rien fait de mal. 42 Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. 43 Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd`hui tu seras avec moi dans le paradis.  

WP-Bible plugin

 » Amen je te le dis: aujourd’hui avec moi, tu seras dans le Paradis. »

.

Un roi très humain…

   Aujourd’hui, l’Église célèbre la fête du Christ Roi qui clôture l’année liturgique. N’est-il pas étonnant que nous donnions à Jésus un titre qu’il a toujours refusé ?

   Dans son Évangile, Luc établit un contraste entre la compréhension de Jésus qu’il a de sa mission et l’incompréhension totale qu’ont de lui tous les autres. Luc présente Jésus, à la fois, comme un roi sans pouvoir et comme un roi très humain.

Nous avons besoin de changer notre vision des choses…

   Tout au long de l’histoire, le concept de roi serviteur est quasiment étranger à l’humanité. Nous avons besoin de changer notre vision de la puissance. Jésus choisit de servir de manière à ce que tous puissent être sauvés. il s’agit d’un choix de s’abstenir d’utiliser le pouvoir afin de s’imposer aux autres.Quand Jésus a utilisé le pouvoir, c’était pour donner la vie, et non pour l’enlever.

   Au temps de Jésus, la crucifixion, loin d’être une manière quelconque de mourir parmi d’autres, constitue une pratique établie et qui a une connotation fortement péjorative. En effet, ce sont les rebelles qui peuvent en être victimes, les bandits, les fauteurs de troubles, les gens qui semaient la le désordre, et susceptibles de mettre en péril la paix publique. Ces gens-là recevaient la peine de crucifixion ou pendaison.

La royauté de Dieu s’est manifestée dans le service, le pardon, l’amour, et l’accueil…

   La majorité parmi le peuple attendait en Jésus un messie royal, victorieux, écrasant l’ennemi. Mais, la royauté de Dieu s’est manifestée dans le service, dans le pardon, l’amour, et l’accueil. La croix, est devenue lieu de révélation car elle révèle l’obéissance au Père, la véritable force de Jésus. Le message de la croix, c’est que Dieu est solidaire de nos souffrances, qu’il a vécu la fragilité de notre condition humaine afin de nous rendre plus forts, et nous ouvrir ainsi la voie du salut, celle du Royaume

   Même s’il le pressentait, Jésus ne savait pas par anticipation tout ce qui l’attendait. Il était pleinement homme et totalement libre. Il a même été tenté de dire non, et s’il l’avait voulu, rien ni personne n’aurait pu l’empêcher de le faire. Pourtant, Jésus a accepté volontairement sa mort. Il n’était pas prisonnier d’un destin fatal, il était libre mais solidaire de l’humanité.

La conversion amène la rédemption.

   Sur la croix, Jésus nous a sauvé en nous donnant le témoignage et l’exemple d’un amour qui seul peut nous convertir. Et la conversion amène la rédemption. Ce n’est pas quelque chose qui se passe seulement entre Jésus et son Père. C’est quelque chose qui doit également nous faire intervenir nous aussi. Jésus ne veut pas nous sauver sans que nous y participions, sans que nous soyons nous mêmes des acteurs convertis. Par sa volonté, et son geste, Il vient en quelque sorte demander notre conversion à la foi et à l’Évangile.

    Du haut de la croix, Jésus nous appelle et nous demande de nous convertir à l’amour pour le suivre sur le chemin du Royaume et retrouver le Père.

La croix est le passage obligé…

   Sœurs et frères, avant d’atteindre ce Royaume, ne restons pas les bras croisés. Faisons le advenir par des gestes d’amour et de charité. Choisissons de nous aimer au lieu de faire la guerre, d’aider plutôt que d’ignorer, de témoigner de notre Dieu plutôt que de l’oublier.

   La croix a un sens. La croix est le passage obligé, la route vers le Royaume promis à tous .

Jésus devient concrètement le Roi de l’Univers.

   Et pour répondre à la question posée au début de ce texte, résumons en disant que le Seigneur Jésus a établit son royaume dans notre monde de façon discrète. Il ne l’a pas imposé pas par la force ou le merveilleux. Le Royaume, c’est-à-dire là où Dieu est chez lui, prend forme de jour en jour dans notre cœur. Quand celui-ci s’ouvre à la venue de Dieu, nous sommes entièrement transformés, et de ce fait, nous transformons aussi nos communautés chrétiennes.

   Sœurs et frères, c’est donc par ce processus simple et non contraignant que Jésus devient concrètement le Roi de l’Univers.

Texte d’inspirations diverses.

Voir l’ensemble de l’album: Décoration florale 2019

Commentaires fermés.