Jésus et la femme adultère

3 avril 2022 – 5è Dimanche de Carême, année C
Is 43,16-21 ; Ps 125 (126) ; Ph 3,8-14 ; Jn 8,1-11
Homélie du frère Marie-Philippe Roussel



Tour du chœur de la cathédrale Notre-Dame de Chartres

Une réponse à “Jésus et la femme adultère”

  1. Selon le père Marie – Joseph LAGRANGE le geste de Jésus écrivant sur le sol se réfère au prophète Jérémie XVII 13 /

    « Espoir d ‘ Israël , Yahvé
    Tous les déserteurs seront confondus
    et CEUX QUI SE RETIRENT DE TOI SERONT ECRITS SUR LA TERRE
    car ils ont abandonné la source d ‘ eaux vives , le Seigneur »

    Jésus a pu effacer tous les noms des accusateurs qu ‘ Il avait commencé d ‘ écrire sur le sol , car ceux – ci , se reconnaissant également pécheurs , retournent , en quelque sorte , à la source des « eaux vives » , le Seigneur .
    C ‘ est peut – être le début de leur conversion ( la TESHUVA de la tradition juive ) et s ‘ ils persévèrent dans leur fidélité leurs noms seront écrits « dans les cieux » et non plus sur le sol !

    Merci père Lagrange !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*